Réussite!
Table Ronde vivante devant 50 personnes
à la Fac de Droit

Table _ronde _logos
Environ 50 personnes ont participé à notre première table ronde et discussion des accommodements raisonnables 5 ans après la «crise» de 2007

Au Québec, la question des accommodements raisonnables, longtemps confinée à la sphère du droit, est devenue un thème important du débat social. Largement amplifiée par un intense battage médiatique, la fameuse «crise» des accommodements raisonnables a suscité d'intenses luttes idéologiques, cristallisant des malaises identitaires et alimentant des polémiques diverses non seulement dans le champ académique mais également dans l'opinion publique.

Cinq après la Commission Bouchard-Taylor, ce colloque souhaite faire le point sur le concept et les pratiques d'accommodements raisonnables (sens, principes, cadre et champ d'application, portée et limites, etc.) en revisitant les thèmes majeurs du débat, qui sont propres au cadre de la société libérale et démocratique: les droits et les libertés fondamentales, particulièrement le droit à l'égalité, la lutte contre les discriminations directes, indirectes et systémiques, la reconnaissance des différences, soit le pluralisme par opposition à l'assimilationnisme comme modèle d'intégration sociale, et finalement, la laïcité comme modèle jurico-politique de régulation des rapports entre la religion et l'État et d'aménagement du pluralisme des croyances et des philosophies de vie dans la sphère publique.

Liste des participants

Daniel Weinstock

Professeur titulaire, Faculté de droit, McGill.

Marie McAndrew

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l'Éducation et les rapports ethniques,
Université de Montréal

Jack Jedwab

Directeur général, Association d’études canadiennes.

Anne Lagacé Dowson

Présidente et directrice générale, ENSEMBLE pour le respect de la diversité.
Animatrice de la Table ronde

5 ans après la crise des accommodements raisonnables : où en sommes-nous?

C’est la grande question qui a donné lieu, le 23 mai dernier, à notre première table-ronde sur les enjeux liés aux droits de la personne et au respect du pluralisme. Animée par Anne Lagacé Dowson, la table-ronde a attiré une cinquantaine de personnes venues écouter les points de vue des trois intellectuels québécois invités pour l’occasion : Daniel Weinstock, Professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université McGill, Marie McAndrew, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l'Éducation et les rapports ethniques à l’Université de Montréal et Jack Jedwab, Directeur général, Association d’études canadiennes.

Reconnus pour leur contribution éclairante au débat public sur les accommodements raisonnables, les conférenciers ont exprimé leur attachement raisonné aux politiques et aux principes qui sous-tendent le modèle pluraliste (Charte des droits et libertés, laïcité ouverte, interculturalisme), lequel a été fortement ébranlé par la «crise» des accommodements raisonnables de 2007. Regrettant tour à tour la tournure souvent polémique des discussions, les dérapages médiatiques et l’absence de consensus sur les termes même du débat, les conférenciers ont surtout critiqué le leadership lacunaire du pouvoir politique et l’instrumentalisation idéologique d’une question complexe et délicate. Celle-ci devrait être recentrée sur les principes de droit et de justice plutôt que sur des notions floues comme les «valeurs» et «l’identité»  qui cristallisent les frontières ethniques entre «Nous» et «Eux», au détriment de la profonde diversité québécoise.

Table _ronde _1

Table _ronde _2

Table _ronde _3

Table _ronde _4

Table _ronde _5