Lettre d’appui au Manifeste des enfants et jeunes contre l’intimidation et la violence dans le milieu scolaire au Québec

Montréal, 16 mars 2018

Monsieur Philippe Couillard
Premier ministre du Québec

Monsieur Sébastien Proulx
Ministre de l’Éducation, des Loisirs et des Sports

Madame Francine Charbonneau
Ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation

Madame Stéphanie Vallée
Ministre de la JusticeMadame Lucie Charlebois
Ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique

Monsieur Luc Fortin
Ministre de la Famille

Monsieur David Heurtel
Ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion

Objet : Lettre d’appui au Manifeste des enfants et jeunes contre l’intimidation et la violence dans le milieu scolaire au Québec

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames les Ministres,
Messieurs les Ministres,

ENSEMBLE pour le respect de la diversité souhaite exprimer par la présente son appui au Manifeste des enfants et jeunes contre l’intimidation et la violence dans le milieu scolaire au Québec, soumis le jeudi 15 mars dernier.

Nous saluons le courage et l’initiative des jeunes qui ont lancé cet appel à l’action. Nous partageons fortement l’avis qu’il faut donner une voix aux jeunes, les écouter vraiment, si nous désirons trouver des solutions acceptables, réalistes et efficaces aux problèmes d’exclusion, d’intimidation et d’intolérance dans les milieux scolaires.

Nous ne pouvons qu’encourager ces jeunes à se faire entendre et nous espérons qu’ils trouveront une oreille attentive à leurs demandes. Nous joignons notre voix à la leur lorsqu’ils font état de l’urgence d’agir et d’être entendus : « Nous demandons que vous, adultes, dans le milieu familial, le milieu scolaire privé ou public, dans les services de police et de protection de la jeunesse, dans la communauté, ainsi que dans le milieu politique, preniez au sérieux nos démarches pour faire cesser immédiatement les actes d’intimidation et de violence et pour prévenir ces situations qui portent atteinte à l’ensemble de nos droits fondamentaux énoncés à la Convention relative aux droits de l’enfant. »

Œuvrant dans les écoles depuis plus de 20 ans, notre organisme va à la rencontre des jeunes de 9 à 17 ans pour ouvrir le dialogue avec eux et les aider à trouver eux-mêmes les solutions à la discrimination et l’intimidation. Notre travail d’éducation et de sensibilisation favorise une prise de conscience de la part des jeunes quant à leur responsabilité face aux différentes formes d’intolérance dans leur milieu (racisme, sexisme, homophobie, transphobie, intimidation, etc.).

Tel que nous le mentionnions dans notre mémoire déposé dans le cadre de la consultation sur la lutte à l’intimidation en novembre 2014 : « Pour une intervention efficace, il est nécessaire de reconnaître le pouvoir d’agir des jeunes qui sont témoins de situations de violence. Afin d’encourager l’intervention des témoins, il est essentiel de favoriser la prise de parole et l’action dans d’autres aspects de la vie scolaire, pour que les jeunes sentent qu’ils ont du pouvoir dans leur milieu. En outre, le cadre d’intervention, en ce qui concerne les règles et les conséquences face à l’intimidation et la violence, doit être clair et cohérent. Il doit tenir compte des besoins et réalités des jeunes et de la fluidité des rôles d’intimidateur, d’intimidé et de témoins. » 

Pour finir, nous appuyons ce manifeste sans hésitation puisque cette demande est directement liée à notre mission, celle d’agir avec les jeunes pour promouvoir le respect des différences et engager le dialogue afin de bâtir un environnement sans discrimination ni intimidation. Nous croyons fermement que des solutions viables et efficaces pourront être identifiées si nous ouvrons le dialogue avec les jeunes.

C’est avec intérêt que nous suivrons les développements suite à cet appel à l’action. Notre organisme demeure à la disposition du Ministère pour échanger ou apporter son expertise sur les questions liées à l’intimidation et la discrimination dans les milieux scolaires.

Veuillez recevoir l’expression de nos sentiments distingués,

Signature -s -beranger
Sébastien Barangé
Président du Conseil d’administration d’ENSEMBLE pour le respect de la diversité

Signature -fcm
François Caron-Melançon
Directeur général d’ENSEMBLE pour le respect de la diversité