Appui du multiculturalisme

La Charte canadienne bannit notamment la discrimination fondée sur la race, l'origine ethnique ou nationale, la religion, le sexe, la déficience mentale ou physique. Cette liste n'est pas exhaustive, ce qui signifie que les tribunaux peuvent admettre d'autres motifs de discrimination.

La Charte renferme également une disposition visant à préserver et à promouvoir le patrimoine multiculturel des Canadiens. Grâce à celle-ci, la Charte protège les deux langues officielles du Canada, le français et l'anglais, le droit à l'instruction publique dans la langue de la minorité ainsi que les droits ancestraux des peuples autochtones.