Le mouvement des suffragettes au Canada

Le mouvement pour les droits civiques des femmes prend sa source en Angleterre, vers 1860, où les militantes se font appeler péjorativement « suffragettes ». Par la suite, elles adopteront fièrement ce nom.

Le mouvement suffragiste au Canada connaît ses débuts en 1876, avec la création du Toronto Women's Literacy Club (WLC). Ce groupe est créé par la première femme médecin au Canada, Emily Howard Stowe. C'est un « club de discussion » qui se penche sur les problèmes sociaux. Le groupe devient la Women's Suffrage Society (WSS) en 1883. La WSS essaie d'étendre le mouvement dans plusieurs provinces du Canada et de rassembler les efforts d'autres groupes suffragistes.

Le mouvement suffragiste et les suffragettes au Canada et au Québec sont encouragés par une vague de réformes sociales qui déferle sur le Canada et l'ensemble de l'Amérique du Nord. Ce mouvement veut résoudre les problèmes liés à l'industrialisation et à l'urbanisation: pauvreté, travail des enfants, alcoolisme.

Ces suffragettes convaincues de l'égalité entre hommes et femmes désirent obtenir le droit de vote afin de mieux remplir leurs rôles de mère et d'épouse dans la société. Il s'agit d'un mouvement de revendication qui se manifeste dans l'ensemble des provinces du Canada, sauf au Québec, où l'Église freine considérablement l'émancipation des femmes.