Les restrictions du droit de vote

De 1886 à 1851, des lois privent explicitement les femmes du droit de vote dans toutes les colonies britanniques d'Amérique du Nord. De 1886 à 1918, pour voter, il faut être un homme, être blanc, avoir des revenus et posséder une propriété.

Cet accès limité s'appelle le suffrage censitaire, c'est-à-dire le mode de suffrage dans lequel seules les personnes qui payent un impôt précis appelé cens sont électeurs ou éligibles. Pour les partisans d'un tel système, le vote est une fonction importante, et par conséquent doit être réservé aux seuls individus ayant les capacités (intelligence, éducation, classe sociale, revenu) d'exercer cette activité.

Bien entendu, un tel système écarte non seulement les femmes, considérées comme des mineures par la loi, mais aussi les Amérindiens, les Asiatiques, etc. En 1867, seuls 16 % de la population totale ont le droit de vote.