Les loyalistes noirs

C'est surtout la guerre d'indépendance américaine aux États-Unis qui va augmenter la population noire du Canada. Plus de 3 000 Noirs, chassés par la Révolution américaine, arrivent en Nouvelle-Écosse de 1783 à 1785. Fuyant l'esclavage et la guerre, ils souhaitent trouver une terre où ils seraient maîtres de leur sort. La Couronne britannique, qui cherchait leur appui durant la guerre d'indépendance américaine, leur avait promis des terres, des provisions et surtout la liberté.

De nombreux soldats noirs combattirent pour l'Angleterre, encouragés par cette promesse de liberté et d'une terre en guise de récompense. D'autres Noirs libres qui ne s'étaient pas engagés dans l'armée britannique ont aussi choisi d'immigrer au Canada pour échapper à la discrimination et au risque d'esclavage.

Un certain nombre d'Américains blancs qui souhaitaient rester sujets britanniques déménagèrent aussi en Nouvelle-Écosse et sur le territoire de l'Ontario d'aujourd'hui après la Révolution américaine. On les appelait les « Loyalistes de l'Empire-Uni ». Ils ont emmenèrent environ 2 000 esclaves avec eux.